Sign In

Remember Me

Le TEG : Une opportunité pour bien renégocier votre crédit

Selon plusieurs sources fiables, en France,  8 Offres de Prêts sur 10 contiennent des irrégularités concernant la réglementation du taux d’usure et la protection des consommateurs.

Le calcul du Taux Effectif Global inscrit dans l’offre de crédit est particulièrement sensible aux possibilités d’erreurs de la banque.

La jurisprudence est claire et constante: En cas d’irrégularité prouvée, la banque doit « abandonner » les intérêts prévus au contrat de crédit pour n’appliquer que le Taux d’Intérêt Légal publié par la Banque de France…

Avez-vous déjà essayé de renégocier votre prêt immobilier ? Dans la renégociation d’un crédit, la banque est souvent en position de force et vous devez être un « très bon client » pour renégocier votre crédit dans des conditions satisfaisantes.

Si le TEG de votre prêt est faux, votre renégociation de crédit immobilier sera facilitée car vous serez en position de force ! Vous pourrez confier cette renégociation de votre prêt immobilier à une équipe de professionnels qui défendra fermement vos intérêts.

Pour vous, l’emprunteur, les conséquences d’un T-E-G erroné sont la possibilité de récupérer des intérêts trop versés sur le passé et la redéfinition, pour le futur, d’un nouveau taux d’emprunt plus favorable.

La Presse en parle, par exemple le 24 octobre 2013, dans l’émission Télématin sur France 2

et sur LeFigaro.tv

Sur France Info, dans l’Hyper Revue de Presse, on pouvait écouter ce commentaire:

France Info« Quand le taux d’intérêt pour lequel vous avez signé est faux ou inexact on peut attaquer sa banque en justice, pour obtenir le remboursement d’une partie des intérêts. Ce taux s’appelle le taux effectif global (TAEG), serait faux ou inexact, dans la moitié des cas d’après un cabinet privé d’expertise. L’Association des usagers des banques par le même d’erreur dans 75% des dossiers. Pourquoi ? Parce ce que le TAEG doit intégrer les assurances et tous les frais, même les frais de dossier, ou de courtage. Et il doit être précis à la virgule près. Le risque d’erreur est donc très grand. Quand cette erreur dépasse un certain seuil on peut se retourner contre sa banque. Mais attention, il y prescription après 5 ans.

Cela peut être intéressant, d’après le Parisien et Aujourd’hui-en-France, parce que si l’erreur est prouvée, le taux du crédit est remplacé par ce qu’on appelle le taux d’intérêt légal. Ce taux est très bas depuis 2010. Il est aujourd’hui à 0,04%. Il y a donc un effet d’aubaine en ce moment. Des cabinets se spécialisent dans la traque de ces erreurs. La Fédération Bancaire Française dénonce une injustice. D’après les banques, ramener le taux du prêt au taux légal, en cas d’erreur, est une mesure disproportionnée. »

Profitez de notre offre gratuite et confidentielle d’analyse du TEG de votre contrat de crédit immobilier en cliquant ICI.

Sous deux semaines après réception de votre dossier complet,  nous vous transmettrons gratuitement une analyse  de faisabilité de votre dossier de crédit incluant un chiffrage du gain économique attendu.

Vous aurez ainsi toutes les cartes en mains pour décider si vous souhaitez bénéficier de cette erreur de la banque en votre faveur …


Les médias en parlent
: Retrouvez l’actu dans les NEWS